Back
Image Alt

C’est quoi la capacité d’autofinancement ?

La Capacité d’Autofinancement (CAF) est une donnée comptable qui permet de savoir si les ressources d’une entreprise peuvent survenir à ses dépenses de fonctionnement. C’est un ratio important qui permet de savoir si le modèle économique de la société est efficace. Voici quelques détails utiles sur la CAF.

Capacité d’Autofinancement : qu’est-ce que c’est concrètement ?

La CAF est un ratio qui permet de savoir si les sommes générées par l’entreprise sur une année permettent de l’autofinancer. Ainsi, on peut également la définir comme la richesse créée par une société sur une période donnée.

A lire également : Comment calculer APL en 2022 ?

Elle doit être assez suffisante pour lui permettre de faire tourner ses différentes activités sans des ressources extérieures. En matière comptable, la CAF est considérée comme le bénéfice net de l’entreprise (charges non prélevées).

Quelle est l’utilité de la CAF ?

La capacité d’autofinancement (CAF) d’une entreprise est une donnée comptable qui permet de :

A voir aussi : Comment déclarer une Bourse à la CAF ?

  • procéder à l’évaluation de la somme des dividendes à rendre aux membres de l’équipe dirigeante ;
  • faire le remboursement des prêts effectués pour le compte de la société ;
  • financer les divers investissements consentis par la structure ;
  • réaliser une évaluation de la croissance financière de l’entreprise en fonction de son modèle économique.

La CAF est un ratio qu’il faut déterminer notamment en fin d’année au moment de tirer les conclusions. Elle est également nécessaire lorsque vous désirez prendre des décisions par rapport au modèle économique de la structure.

Comment calculer la CAF ?

Pour calculer la CAF, vous devez disposer de certaines données importantes. De façon standard, la capacité d’autofinancement est égale au résultat net comptable réduit de toutes les charges non décaissées.

Il faut préciser que vous pouvez aussi la calculer la CAF par le biais de l’excédent brut d’Exploitation (EBE). Dans ce cas, en premier lieu, vous devez prendre l’EBE et l’additionner aux produits encaissables. En second lieu, vous devez enlever les charges à décaisser du total obtenu pour avoir la CAF.

Les interprétations de la capacité d’autofinancement

La CAF d’une entreprise peut être interprétée de deux manières. Celle-ci peut être positive ou négative.

Lorsque la CAF est négative, cela veut dire que l’organisation n’a pas généré assez de moyens pour gérer son cycle d’exploitation. Il convient alors de changer le modèle économique si possible.

Par ailleurs, si la CAF est positive, cela veut dire que la société connaît une croissance considérable et qu’elle possède des bénéfices d’exploitation. Il s’agit donc d’un surplus qu’elle peut investir dans d’autres activités. Ce bénéfice peut également être reversé aux actionnaires de l’entreprise.